Boudins noirs

Le boudin noir porte autant de noms qu'il possède de recettes. En Campine, on parle de « beulingen » (boyaux), dans le Brabant Flamand, de « zwarte pensen » (boudin noir). Dans le sud de la Flandre Orientale, on les qualifie de « zwarte triepen » (tripes noires), mais la Flandre Occidentale ne parle que de « bloelink ». Et ce n'est que le début, car la popularité du boudin noir dépasse de loin les frontières de notre pays.

Cette délicatesse peut se prévaloir d'une solide réputation internationale. Ainsi, on fabrique en Espagne de la « butifarra negra » et de la « morcilla », en France, du « boudin noir », en Angleterre du « black pudding », en Allemagne et en Autriche du « Blutwurst », en Italie du « sanguinaccio insaccato », tandis qu'en Corée, on mange le « sundae » avec des bâtonnets.

Le boudin peut être cuit dans son entier ou en rondelles. On l'accompagne souvent de compote de pommes. Certains Flamands aiment consommer leur boudin noir froid.

Conseil: 
- Les boudins peuvent être consommés chauds ou froids. 
- Cuisez les boudins de chaque côté pendant 10 à 15 minutes à feu moyen.

Bloedworst_3 x 165 g_klein_1104x0.jpg