Boudin de sang

Le boudin de sang est considéré comme le grand frère du boudin noir. Ce boudin est non seulement plus gros, mais également moins noir et présente des petites taches blanches. C'est une délicatesse qui est surtout servie dans notre capitale, où l'on parle également de «Bloempanch», de «beefsteak à carreaux» ou d'un morceau de «jambon du Congo». La famille Noyen est l'un des derniers producteurs de notre pays à préparer cette recette artisanale.

Pour le boudin de sang, on emploie du sang de porc et des dés de lard. Les petits morceaux blancs proviennent du lard. Pour lier tous les ingrédients, on ne jure que par la farine de sarrasin. Enfin, les épices telles que la cannelle et la noix de muscade y mettent une saveur irrésistible.

Le boudin de sang est servi généralement froid comme amuse-bouche ou pour garnir la tartine.

bloedpens_1104x0.jpg