noyenhistoriek1990.jpg

Noyen en 1990

L'unité de production de Mariakerke est agrandie encore en 1990 et en 1995, jusqu'à occuper finalement 1 000 mètres carrés et atteindre les limites du terrain. En 1997, une participation de 50 % est prise dans Sanpareil, une entreprise de viande qui est spécialisée dans les pâtés. Elles décident de collaborer sur le plan de l'administration, de la comptabilité et du marketing.

 

Un spécialiste en boudins

Noyen se spécialise dans les boudins. Dans toutes les provinces de Flandre, il part en quête des recettes typiques. Car un Limbourgeois ne mange pas les mêmes boudins qu'un Flamand occidental. Et un boudin noir du Brabant Flamand possède un goût totalement différent d'un « beuling » d'Anvers. A côté de tous ces classiques, Noyen dévoile également des produits de mode, comme les saucisses de BBQ et les mini-boudins. Dans son secteur, l'entreprise de viande a une réputation de joueur de niche intelligent. Quand il s'agit de boudins, Noyen en connaît tout.