noyenhistoriek1970.jpg

Eric vend à un nombre croissant de grossistes et de boucheries. La maisonnette de jardinier se révèle elle aussi rapidement trop petite. Au début des années 1970 a lieu la première grande extension. Ce ne sera pas la dernière.

 

Le cervela de cheval à l'ail gantois fait un carton

Pour un cervela de cheval à l'ail, une seule adresse: le boucher Colle à la Brugse Poort. Dans ses années de gloire, Colle vendait même jusqu'à 2 000 cervelas par semaine. Mais l'entrain n'y est plus, et en 1978, Colle décide de fermer sa boucherie. Ses clients sont inquiets: où vont-ils trouver encore leur cervela préféré de cheval à l'ail? La boucherie Colle est leur dernière adresse à Gand. Le cervela est à deux doigts de disparaître.

Eric Noyen est intéressé par le rachat de la recette, mais il se fait quelques soucis à propos de l'odeur et du goût caractéristiques de l'ail. Ne risquent-ils pas de rester collés dans les machines et de donner un autre goût à tout le reste? Après quelques essais, le voilà rassuré: l'ail peut parfaitement être rincé.

Très rapidement, les ventes du cervela de cheval à l'ail gantois dépassent les plus folles espérances. Non seulement les bouchers sont preneurs, mais également les friteries et les cafés passent des commandes toujours plus importantes. Le cervela avait presque sombré dans l'oubli, mais le revoilà tout à coup sur tous les menus. Après cinq ans, Noyen en vend plus de 20 000 par semaine.

A l'heure actuelle, le cervela de cheval à l'ail typique de Gand est reconnu comme un produit régional local.