noyenhistoriek1940.jpg

La Buick à l'arrêt

La boucherie possède trois vélos avec lesquels la viande peut être livrée à domicile. Mais pendant la Seconde Guerre Mondiale, les pneus de bicyclette sont difficiles à dénicher, et le service de livraison risque d'être interrompu. Mais on trouve une solution créative: les jantes sont recouvertes de bandelettes de jute remplies de sable. Et voilà la viande qui peut reprendre la route.

La Buick américaine du père Julien est confisquée par l'occupant. Mais les Allemands reviennent sur leur décision lorsqu'ils remarquent que la Buick consomme beaucoup trop d'essence. Le véhicule est ramené à la famille Noyen. Mais celle-ci ne parvient plus non plus à trouver du carburant abordable.